L’église en 1900

6 Jan 2021 11:30 | Actualités | 0 commentaires

C’est l’ancienne chapelle Saint-Jean. Elle est devenue église Saint Martial le 19 décembre 1662 lors de sa prise de possession par les prêtres de l’Oratoire qui avaient le 8 juin 1637 remplacé les bénédictins au prieuré Saint Martial où la chapelle était ruinée.

Construite en partie au XIIème siècle, à une date légèrement postérieure à l’édification de la Motte ‘’castrale’’, elle se présentait sans doute à l’époque comme une grosse tour carrée, supportant maintenant un curieux clocher lui-même non antérieur au XVIIème siècle. La majeure partie de la nef ainsi que le chœur sont très postérieurs (XVIème/XVIIème, voire, pour une partie, XVIIIème siècles).

Cet édifice n’était pas à l’origine église paroissiale. L’ancien sanctuaire servant à cet usage était situé, selon la tradition, sur l’autre rive de “la Queugne”. La chapelle est édifiée au point de jonction entre la Basse-cour du Château primitif (l’actuel quartier des “petits coins”) et le surplus du bourg délimité par la troisième et dernière ligne des fossés. Elle ne semble avoir supplanté définitivement l’église primitive, détruite depuis lors, que vers le début du XVIIème siècle.

L’église est inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1986. Le retable-tabernacle, le tableau de Saint Martial, la statue de Sainte Barbe et le tableau de Sainte Véronique l’ont été par arrêté préfectoral du 11 avril 1996.

admin

admin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualités L’église en 1900